Sentence to think about :   La mère verte est la femelle du pervers.   Soulignac
You are here :   Welcome » Pierre Voisin
 
Preview  Print...  Print this page...
Preview  Print...  Print this section...
Last posts

CLS's workshop
(videos)

CLS-bois

Laucou on the air

Radio Nova
22 octobre 2021

General catalog
Typo and around
Calendar
rss This article is available in the standard RSS format for publication on your website :
http://www.fornax.fr/data/en-articles.xml


Pierre Voisin
dans son atelier de typo
de l’École des beaux-arts de Besançon


Pierre Voisin a eu la courtoisie de venir assister à une conférence que j’ai donnée ce mois-ci dans un lycée de Besançon sur la typographie et son passage du plomb au numérique. Je n’avais, à coup sûr, pas grand’chose à lui apprendre mais il fit mine de ne pas s’en rendre compte. À la fin de ma petite exhibition verbale il vint me voir et me proposa, pour le lendemain avant mon départ de la ville, de venir visiter son atelier de typo à l’École des beaux-arts.

Par réciprocité de courtoisie, mais surtout par curiosité et parce que j’aime me retrouver dans l’ambiance des ateliers, j’ai accepté. Le lendemain, après quelques errances pour trouver l’École des beaux-arts dans la périphérie de la ville, j’arrivais à bon port et le hasard fit qu’il était à l’accueil lorque je m’apprêtais à le demander. Sourire, poignée de mains, direction atelier.




Ceux qui ne connaissent des ateliers de typographie que les légendes de désordre, de saleté et de poussière – légendes qui, en France, n’en sont pas toujours, affirmons-le tout net – en seront pour leurs frais ici. Tout y respire l’ordre et la propreté ; la poussière ne se cantonne qu’au fond des cassetins de quelques vieilles boîtes aux caractères fort peu usité. Aussitôt vient en tête sans même y réfléchir, la ritournelle un peu bébête : « C’est si propre qu’on n’hésiterait pas à manger par terre ! »

Dès le premier coup d’œil du haut du petit escalier qui descend vers l’atelier, on sait qu’on arrive chez un amoureux de son métier, quelqu’un qui respecte et soigne son matériel.






Et le discours est là pour confirmer ce que les yeux ont deviné. Avant d’enseigner ici le plomb et la belle ouvrage, ce fut une vie dans les imprimeries de labeur à pratiquer un métier délibérément choisi, à s’y perfectionner au quotidien comme seuls les vrais passionnés savent faire. Amour de la lettre – qui ne va pas sans critique –, amour du foulage – qui ne va pas sans modération –, amour de la couleur – qui ne va pas sans goût –, amour des mots – qui ne va pas sans modestie.












Cette passion, Pierre Voisin la transmet à ses élèves. Et il n’hésite pas à passer avec eux des nuits blanches derrière la presse pour terminer une charrette. Que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas, surtout les heures. Mais au matin on est bien payé : on a sous les yeux le projet enfin terminé et le sourire des élèves...





Christian Laucou
octobre 2006



Creation date : 24/10/2006 @ 17:02
Last update : 18/07/2011 @ 19:23
Category : - Meetings
Page read 19175 times


Reactions to this article

Reaction #3 

by dennishobson 27/06/2013 @ 19:04

that is how people use to do newspaper years and years ago!!... great article
concessionaria hyundai


Reaction #2 

by Samuel 07/02/2011 @ 08:48

Pardon me for writing in English, I just wouldn't be able to express my admiration in your language) It is so interesting to penetrate the unknown realm of typo business, to see how it really works. Cause usually we are used to get ready books, we don't usually think of how they are made. But it is a kind of art! I've recently read the book The Art of Typography and was just fascinated by the process) But I believe the owner if this studio described here didn't have to learn, cause he is a true genius from nature.

Reaction #1 

by tadd 25/01/2011 @ 15:52

thanks


The last one...

Alexandre de Tours
& Charles d'Écoman
Typotes XIXe siècle

frnx-275-mini.gif

156 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
15 €

 __________

Collectif
Typos XIXe siècle

frnx-276-mini.gif

352 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
24 €

 __________

CLS
Heu...
serait-il permis

frnx-277-mini.gif

16 pages,
format 10,5 x 7,4 cm.
100 exemplaires.
Gratuit

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

The gloss book

Baron Bulto
Carnet de Stresa

four-117.jpg

44 p., format 11 x 16 cm.
letterpress composed
and handmade printed.
250 copies.
15 €

(click on pict
for more)

The gloss books
Free


Some pages of this site:

Greetings cards

Food poetry

Singular pairs

Swallows of Bannes

Laucou at the radio


... for those who are too lazy to seek.

Visits

 6345741 visitors

 103 visitors online

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, F51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil F75011 Paris – France