En passant :  Le mal, dit l'Alchimiste, ce n'est pas ce qui entre dans la bouche de l'homme. Le mal est dans ce qui en sort.  Paulo Coelho (L'Alchimiste)
Vous êtes ici :   Accueil » 253 - Charles Henrion
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.fornax.fr/data/fr-articles.xml

Charles Henrion
Ma Philosophie

Charles Henrion, Ma Philosophie.
 

On ne peut pas dire que Charles Henrion soit un auteur très connu. On ne sait rien des détails de sa vie, on ignore même, à l'heure actuelle, jusqu'à la date de sa naissance.

Il fait partie de ces auteurs oubliés qu'un lecteur un peu curieux redécouvre par hasard, les mains poussiéreuses, à l'issue d'une séance chez un bouquiniste accumulateur. L'achat de la trouvaille ? un coup de cœur consécutif à la lecture d'un fragment d'une page ou deux, un sourire, une interrogation, une toute petite volonté de découverte, celle de se trouver hors des sentiers aplatis par les pieds des glorieux et des reconnus.

La notice qui lui est consacrée dans le supplément (il n'eut pas droit à la notice d'origine située à l'emplacement de sa lettre initiale) de la Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud (tome 67, 1840) est assez explicite sur l'opinion que ses contemporains, ou quasi-contemporains, avaient de lui :

Henrion (C.), littérateur médiocre et très-abondant, mort à Charenton en 1808, composa un grand nombre d'ouvrages dont nous n'indiquerons que les principaux.
I.
La Champêtréide, ou les Beautés de la paix et de la nature, poème, Paris, 1795, in-8°.
II.
Révélations d'amour, ibid, 1796, in-8°.
III.
Les Incroyables et les Merveilleuses, ouvrage impayable, ibid., 1797, in-12.
IV.
Mémoires philosophiques d'Henrion, où l'on trouve l'origine des sylphes, des gnomes, ses salamandres, des nymphes, etc., ibid, 1798, in-18.
V.
Encore un tableau de Paris, ibid., 1800, in-12.
VI.
C'est cela ! ou Question parisienne, petite revue de nos grands travers, ibid., 1802, in-12 avec gravures.
VII.
Alcymadure, ou le Premier Musicien, ibid., 1803, in-12.
VIII.
Les Veillées de Momus, ou Recueil d'aventures, contes, traits et gestes peu connus et intéressants, ibid., 1805, 2 vol. in-12.
IX.
Le Mariage de Jocrisse, comédie en 1 acte, en prose, Paris, 1800, in-8°.
X.
Monsieur de la Palisse, vaudeville en 1 acte, ibid., 1804, in-8°.
XI.
Les Beaux-arts au Gros-Caillou, comédie poissarde, ibid., 1804.
XII.
L'amant rival de sa maîtresse, opéra en un acte, ibid., 1804.
XIII.
Le soldat tout seul, monologue historique en un acte, en prose, mêlé de vaudevilles, ibid., 1804.
XIV.
Cassandre malade, comédie-parade, ibid., 1805.
XV.
Les trois sœurs, vaudeville anecdotique, ibid., 1806.
Henrion a fait encore beaucoup de pièces de théâtre, soit seul, soit avec Dumaniant, Servière, MM. Brazier, Dumersan, Rougemont, etc.   Z.

Avec cette signature Z., l'auteur de la notice a voulu rester anonyme. Une opinion peu amène, nulle biographie, une bibliographie partielle, la mention de ses collaborateurs. Voilà le peu qu'elle nous apprend.

On peut ajouter à la liste des œuvres de notre auteur, grâce au concours des catalogues de diverses bibliothèques publiques, principalement de la BNF, les ouvrages suivants :
L'Absinthe, comédie-parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, Paris, Perreault, sd, in-8°, 24 p.
Histoire critique des spectacles de Paris, Paris, 1796, Graffe, in-24.
Les Épreuves, comédie en 1 acte et en prose, mêlée de vaudevilles, par les citoyens Henrion et Ad. R[agueneau], Paris, Jeunes artistes, 1800, in-18, 36 p.
Les Marchés de Philis, pastorale en vaudeville et en un acte, Paris, Perreault, Mme Masson, 1801, in-8°, 38 p.
Le Mari, le voleur et l'amant comme on n'en voit plus, anecdote du XIVe siècle, vaudeville en 1 acte, et en style marotique, par les citoyens Henrion et L'Aubespine, Paris, Vaudeville, 1801, in-8°, 30 p.
Le Télégraphe d'amour, comédie en un acte, par  Joseph Servière et Charles Henrion, Paris, Roux, 1801, in-8°, 32 p.
Les Amours de la halle, vaudeville poissard en 1 acte, par MM. Henrion et M...[oreau de Commagny], Paris, Montansier-Vérité, Barba, 1802, in-8°, 32 p.
Allons en Russie, vaudeville-épisodique en un acte, par Charles, François Jean-Baptiste Moreau de Commagny et Charles Henrion, Paris, Farges, 1802, in-8°, 20 p.
Drelindindin, ou le Carillonneur de la Samaritaine, parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, par les citoyens Henrion et Servière, Paris, Cité-Variété, Barba, 1802, in-8°, 24 p.
Le Mariage par enterrement, comédie en un acte par G. M. Martin d'Ingrande et Charles Henrion, Paris, Ambigu-Comique, 1802, in-8°, 36 p.
Manon la ravaudeuse, comédie en 1 acte mêlée de vaudevilles par MM. Servière, Désaugier et Henrion, Paris, Montansier, Mme Cavanagh, 1803, in-8°, 32 p.
Les Amours de Manon la ravaudeuse et de Michel Zéphyr, par Charles Henrion, Ragueneau de la Chainaye et Armand-Henri [Anagrame Dauneur], planche coloriée, Paris, Mme Cavanagh, 1803, in-12, 102 p.
Cassandre huissier, comédie-parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Henrion et M...[oreau de Commagny] auteurs d'Allons en Russie, Paris Gaîté, Barba, 1803, in-8°, 24 p.
Les Deux Sentinelles, comédie en 1 acte, mêlée d'ariettes, paroles de MM. Henrion et R***[ougemont], musique de M. Doche, Paris, Gaîté, Fages, 1803, in-8°, 20 p.
Ninon de L'Enclos, comédie historique en 1 acte, mêlée de vaudevilles, par MM. Henrion et Armand Ragueneau, Paris, Mme Cavanagh, 1803, in-8°, 28 p.
La Belle Milanaise, ou la Fille-femme, page et soldat, mélodrame en trois actes, à grand spectacle, par MM. H***[enrion], Servières et Lafortelle, musique de M. Leblanc, Paris, Gaîté, Mme Georges, 1804, in-8°, 36 p.
Le Malade par amour ou la rente viagère, comédie en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Henrion et Brazier fils, Paris, Théâtre olympique, Mme Cavanagh-Barba, 1804, in-8°, 22 p.
La Vestale et l'Amour, vaudeville anacréontique en 1 acte, qui doit être représenté sur un joli théâtre de la capitale, par Henrion, Paris, Mme Cavanagh, 1804, in-8°, 16 p.
Le Cuisinier supposé, comédie folie en un acte et en prose, par Henrion, représentée pour la première fois à Paris sur le théâtre de la Gaîté, Paris, Allut et Barba, 1805, in-12.
La Dupe de sa ruse, comédie en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par MM. Aubertin et Henrion, Paris, Montansier, Mme Masson, 1805, in-8°, 24 p.
Il faut un bon mariage, comédie en 1 acte et en prose, par MM. Henrion et Brazier fils, Paris, Molière, Mme Cavanagh, 1805, in-8°, 24 p.
Mademoiselle Musard, comédie-parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, Paris, Allut, 1805, in-8°, 34 p.
Monsieur Jaunas, comédie-parade en 1 acte, mêlée de vaudevilles, par M. Henrion et Mme Olympe, Paris, Jeunes-artistes, impr. de Caillat, 1805, in-8°, 32 p.
Les Persécutions diaboliques ou la Descente d'Arlequin aux enfers, mélodrame en quatre actes, Liège, J.-A. Latour, 1805, in-8°, 40 p.
Le Tour de France, voyage en 1 acte, en prose, mêlé de vaudevilles, par Henrion et Brazier fils, Paris, Jeunes-artistes, Mme Masson, 1805, in-8°, 20 p.
L'Homme en deuil de lui-même, comédie en un acte, par  MM. Dumaniant et Henrion, Paris, théâtre de l'Impératrice, Barba, 1806, in-8°, 38 p.
Adrien Vanden-Velde, comédie-anecdote en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par Henrion, Paris, Nouveaux troubadours, Allut, 1806, in-8°, 24 p.
Est-elle fille, femme ou veuve ? comédie en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par Henrion, Paris, Nouveaux troubadours, Allut, 1806, in-8°, 24 p.
La Laitière, comédie-anecdote en 1 acte, en prose, mêlée de vaudevilles, par Henrion, Paris, Jeunes artistes, Perreault, 1806, in-8°, 28 p.
Le Mariage à coups de pierres, vaudeville en 1 acte, par MM. Henrion et *** [Dumersan], Paris, Gaîté, Allut-Fages, 1806, in-8°, 24 p.

On a signalé au passage à nos amis du catalogue à la BNF qu'il est fort douteux que Charles Henrion, mort en 1808 ait pu faire un envoi à Maurice Barrès, né en 1862, sur un exemplaire de Petites fleurs de mon jardin, en Suisse, aux lacs italiens [Nancy, Malzéville, impr. E. Thomas, 1905, in-8°, 48 p.] Il y eut, en réalité deux Charles Henrion. Le second, homme d'église, fut en relation avec Claudel et Barrès. C'est à lui que nous avons affaire pour ce titre. On nous a promis que la notice fautive serait corrigée dans les plus brefs délais ; maintenant, revenons-en au nôtre.

On se rend vite compte, à la lecture seule des titres qui composent son œuvre, qu'Henrion n'est pas un auteur tragique, ni même sérieux. Il n'est pas de ceux qu'on peut (et qu'on se doit d') étudier à l'école. C'est un auteur gai, insouciant, qui s'est donné pour vocation de distraire ses contemporains. Malgré ce parti-pris, on peut toutefois trouver chez lui quelque profondeur qu'il se gardera bien de mettre en avant. On en trouve plus que des traces dans ses Mémoires philosophiques d'où est extrait le Ma Philosophie republié par Fornax.

Il n'est que de citer l'incipit de l'« Introduction » de ses Mémoires pour le prouver : Quand je pense qu'il a fallu une bulle du pape, pour que les Européens reconussent les Américains pour des hommes, et non pour des singes, j'ai envie de me rendre hibou. Mais le règne des Égyptiens est passé ; la profonde magie a disparu, et je serai contraint d'être homme...

Catalogue du Super-Veloz.

Première page de la brochure publicitaire
de la FTF pour le Super-Veloz.

Malgré ce « sérieux » tout relatif, le choix du texte aux échos libertins que nous avons choisi de reprendre nous obligeait à quelques fantaisies. C'est ainsi que nous avons pris la liberté d'illustrer le texte avec des compositions typographiques « libertines » obtenues en assemblant les vignettes du Super-Veloz, un caractère à combinaisons de la Fonderie typographique française dessiné par Jean Trochut Blanchard. Prévu pour fabriquer essentiellement des majuscules, nous en avons donc ici détourné l'usage ; mais que serait la création sans le détournement.

La combinaison de deux ou plus des vignettes qui constituent une police permettent de composer une lettre. Le n de la page ci-dessus est, par exemple, composé de 8 vignettes : 2 larges superposées pour le plein de gauche, 1 pour l'arrondi, 2 pour les déliés verticaux, 3 pour les empattements. Selon le même principe, rien n'empêche d'assembler les vignettes pour en faire autre chose.

Gros plan.

Exemple d'alphabet en Super-Veloz.

Exemple d'alphabet en Super-Veloz.

Exemple d'applications du Super-Veloz.

Gros plan.

Exemple d'applications du Super-Veloz.

Casse de Super-Veloz.

Casse de Super-Veloz.

Deux des quatre casses du Super-Veloz de l'atelier de Fornax.

veloz06.jpg

veloz07.jpg

Ci-dessus, la forme typographique composée (détail) et le résultat imprimé. Le texte de l'ouvrage est composé en Garamond de corps 12 (en 8 pour le colophon) et en Iris pour la titraille. Les deux papiers (couverture et intérieur) utilisés pour imprimer l'ouvrage sont des papiers vergés à la cuve qui proviennent du XIXe siècle.

Avouons enfin que, pour s'amuser avec les concepts de la bibliophilie ainsi qu'avec la thématique du livre, l'édition fut tirée à 69 exemplaires, tous numérotés à la presse 69/69 afin que nul lecteur ne soit jaloux du numéro d'un autre.

CLS
juillet 2012


Date de création : 30/07/2012 @ 20:25
Dernière modification : 16/08/2012 @ 13:21
Catégorie : Les livres de la semaine - Fornax
Page lue 6062 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1362059 visiteurs

 47 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France