En passant :   Que font les mots entre eux quand il n'y a pas d'humains pour les embêter ?   Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » Cœur féroce, cœur tendre
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
Cœur féroce, cœur tendre
Cœur féroce, cœur tendre

Cœur féroce, cœur tendre
couverture du 1er fascicule

Couverture du fascicule 1

miniatures

Cliquez pour agrandir une couverture.

Nombreuses, pour ne pas dire innombrables, étaient les petites publications à deux sous qui paraissaient en fascicules hebdomadaires ou bihebdomadaires pour un public de jeunes filles sages, de midinettes, de trottins ou d'arpètes. Les couvertures étaient hautes en couleur, les méchant vraiment méchants, les gentils vraiment gentils... quant aux héroïnes, elles étaient toujours bonnes et pures et il leur arrivait toujours pis que pendre jusqu'à la fin finale où, renversement de situation, tout s'arrangeait pour elles de façon inespérée mais permanente.

Cœur féroce, cœur tendre fait partie de cette légion. L'auteur est anonyme. L'illustrateur de la couverture (l'intérieur du fascicule ne contient que du texte) l'est lui aussi. Qu'importe. Ils étaient payés qui au dessin, qui à la ligne et nos midinettes n'avaient cure de leurs noms. Nous ne sommes pas là dans la grande littérature mais dans le divertissement.

Sa publication commença le 12 mai 1914 et se poursuivit, pendant 25 livraisons, à raison de 2 livraisons par semaine. Le feuilleton cessa de paraître à son 25e épisode, le 31 juillet 1914, sans être terminé pour autant. On ne fera pas injure à nos lecteurs en pensant qu'ils puissent ignorer la raison de cet inachèvement.

À cette raison majeure qui transforma bon nombre de nos midinettes en infirmières ou en veuves, voire en les deux, s'ajoute dans le cas présent une raison moins évidente mais dont la preuve nous est donnée dans la grébiche, sur la dernière page des fascicules : l'éditeur de ces brochures, les Éditions A. Eichler, même s'il avait un bureau à Paris, 9, rue Friant, était allemand et imprimait à Dresde, en Allemagne.

Mais qu'importe la fin, on la devine aisément. On devine d'ailleurs en grande partie le déroulement entier de l'histoire rien qu'en regardant la succession des couvertures. On incite nos lecteurs à pratiquer cette innocente divination, ils marcheront ainsi sur les traces de Jean Ray qui ne fit pas autre chose pour traduire en français bon nombre des Harry Dickson.

CLS
août 2012


Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1562063 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France