En passant :   Dans les grandes villes, on voit toujours des gens allumés, même quand les réverbères sont éteints.   Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » Introduction
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Nouveautés du site

Sablés imprimés

CLS-sable.gif

Casses

Chapitre 4
Casse de la Commission

Catalogue général
Typo et alentours
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.fornax.fr/data/fr-articles.xml

Introduction
à Des barbares...

Initialement, Des barbares... (avec, volontairement, une majuscule à des, une minuscule à barbares, et trois points de suspension) s'est voulue une petite – très petite – maison d'édition autonome. Le but de ses deux créateurs, Éric Dussert et Christian Laucou, était de publier des ouvrages un peu volumineux d'auteurs peu connus, voire inconnus, mais dont les textes étaient étonnants et bien menés. Le principe de départ était le suivant : chacun des deux éditeurs procédait à l'édition complète des textes qu'il apportait (établissement du texte, pré- ou postface, notes, etc.) et les ouvrages étaient publiés en duo ; un de Dussert, un de Laucou. Ce principe ne fonctionna qu'une fois, la première. Mais cela n'empêcha pas Des barbares... de publier des textes, vaille que vaille, de temps en temps, très peu (9 titres en 13 ans).

Des barbares... eut un site qui a maintenant disparu. Un site sombre, aux pages noires, dont le bandeau de titre montrait une femme à la tête tranchée. On en voit une reproduction ici, dessous :

BandeauBarbares.jpg

L'image provient du manuscrit inédit d'une traduction de la fin du XIXe siècle des Mille et Une Nuits. Manuscrit richement illustré par le traducteur. Ce dessin, choisi un peu par provocation, veut dire : « voilà ce qui arrive lorsqu'on ne sait pas raconter des histoires ». Rappelons, pour les très rares personnes qui ne connaîtraient pas ces contes, que Schahriar, sultan de Bagdad, trompé par son épouse, la fait décapiter. A la suite de cette exécution, il généralise la trahison d'une femme à toutes les femmes, et en fait venir une chaque soir dans sa couche puis la fait décapiter au matin. Vient le tour de Shéhérazade qui sait si bien conter des histoires qu'il finit par en oublier sa rancœur et sa vengeance.

Le dessin original, simplifié pour être plus graphiquement acceptable, sert également de logo sur les couvertures.

On voit les deux états en passant la souris sur le dessin.

L'ambition de Des barbares à devenir une maison d'édition autonome a cessé d'être. Elle se contente de rester une collection de Fornax éditeur.


Date de création : 21/01/2021 @ 23:11
Catégorie : - Des barbares...
Page lue 111 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les petits derniers...

Alexandre de Tours
& Charles d'Écoman
Typotes XIXe siècle

frnx-275-mini.gif

156 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
15 €

 __________

Collectif
Typos XIXe siècle

frnx-276-mini.gif

352 pages,
format 15,2 x 22,8 cm.
Impression numérique.
24 €

 __________

CLS
Heu...
serait-il permis

frnx-277-mini.gif

16 pages,
format 10,5 x 7,4 cm.
100 exemplaires.
Gratuit

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Le livre commenté

Baron Bulto
Carnet de Stresa

four-117.jpg

44 p., format 11 x 16 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 250 exemplaires.
15 €
en voie d'épuisement

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres commentés
Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 5410610 visiteurs

 121 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France