En passant :   Je pense, donc je ne veux suivre personne.   Soulignac
Vous êtes ici :   Accueil » L'Arbre et l'Impatiente
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.fornax.fr/data/fr-articles.xml

Ateliers typographiques
L'Arbre et l'Impatiente
Jean Le Mauve et Christine Brisset


C'est dans les années 1970 finissantes que je connus le travail de Jean Le Mauve, les petits livres imprimés par ses soins aux éditions de L'Arbre. C'est en février 1983, à l'occasion de l'inauguration de la médiathèque de Reims, que je fis sa connaissance et qu'il ne tarda pas à devenir un ami. C'est en avril 1990 que je passais le voir dans son atelier et que nous nous amusâmes Christine Brisset, sa compagne, et moi à une séance de prise de vues croisées. Cette séance a maintenant une valeur de témoignage. Elle montre tel qu'il était l'atelier d'imprimerie typo de Jean : une platine Heidelberg, une pédalette, une couseuse et quelques dizaines de casses.
 

Couverture de Caractères
 

Lors de nos conversations, Jean m'avoua avoir été formé typographiquement par Vodaine. De Vodaine, il hérita une esthétique typographique un peu brute qui s'accordait merveilleusement bien avec sa personnalité paysanne, son attachement aux choses simples, à la nature, à la terre. Ayant reçu, il transmit. Il fut le « professeur » de Christine Brisset qui, dans l'urgence, créa sa propre petite maison d'édition : L'Impatiente.

Jean Le Mauve était un homme de caractère(s). Il haïssait la ville. Il ne vint jamais me voir à Paris, malgré mes invitations répétées. Mais il eut plaisir à passer me voir à Bannes en compagnie de Christine. Il fut terrassé par une crise cardiaque le 3 juin 2001. Depuis, il manque à pas mal de personnes. Son absence crée un trou dans le petit monde des éditeurs typographes. Trou que Christine Brisset tente de combler en poursuivant son œuvre.
 

Jean Le Mauve

 

Jean Le Mauve interrogé sur Reims radio FM en février 1983
 

L'atelier (avril 1990)
 

Platine Heidelberg et casses
 

La pédalette
 

La composition sur la pédalette
 

Christine et Jean

Jean Le Mauve & Christine Brisset
 

Christine Brisset
 

Christine Brisset songeuse & à la couseuse

Christine Brisset

Jean Le Mauve & Christian Laucou

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Jean Le Mauve & Christian Laucou
 

Christian Laucou joue à l'imprimeur
 

Christian Laucou joue à l'imprimeur
 

Christian Laucou joue à l'imprimeur
 

Christian Laucou joue à l'imprimeur

cls
février 2008


Date de création : 25/02/2008 @ 00:49
Dernière modification : 06/10/2011 @ 10:15
Catégorie : Typo et alentours - Ateliers typo
Page lue 13303 fois


Réactions à cet article

Réaction n°2 

par vincent le 26/02/2010 @ 20:40

Merci pour cet article et ces photos qui ont aujourd´hui plus que jamais une grande valeur pour les amis de la poésie. Tout à coup, on se dit que cela pourrait encore continuer longtemps et permettre aussi aux éditeurs qui occupent le haut du pavé de se remettre un peu en question vis à vis du rapport confidenciel de la littérature.

Réaction n°1 

par Claude le 11/12/2009 @ 18:32

Bonjour,
La typo continuera, je l'espère, au travers d'associations et de petits éditeurs de "livres objets". Quand on s'est amusé pendant des années avec une ofmi, par exemple, l'on peut sortir des sentiers battus de l'imagerie (imprimerie actuelle) en mettant en valeur bien sûr la lettre typo mais aussi le support papier (actuellement un choix extraordinaire de papiers dits de création). Un gaufrage, une découpe avec un rainage, un noir digne de ce nom, etc... Voilà pourquoi la typo doit continuer (pour utiliser une expression à la mode) sa vocation de communication.
Typo de formation, lino, compo sur lumitype, puis après quelques années en offset, atelier artisanal d'impression typo de 1978 à 2008. Maintenant en retraite. Une preuve qu'un atelier peut vivre encore des années, mais avec une remise en question tous les matins.
Typographiquement vôtre
Claude


Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1562063 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France