En passant :  Un enfant qui n'est pas né ne pleure pas encore.  A. E. Van Vogt (Les Joueurs du Ā)
Vous êtes ici :   Accueil » La Page de sable
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Librairie fermée
librairie1.gif
LIBRAIRIE EN LIGNE
DE FORNAX
Suite à un grave
dysfonctionnement dans la gestion des commandes, la librairie est fermée jusqu'à nouvel ordre.
Catalogue général
Typo et alentours
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
100 Abonnés
Calendrier
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.fornax.fr/data/fr-articles.xml

Christian Laucou
La Page de sable
 

cliquer pour les explications
La Page de sable (PDF)

Amateur de Borges, je venais de terminer la lecture en espagnol de El libro de arena quand me vint l’idée de la Page de sable. Lecture pénible – je ne suis pas hispanisant et la traduction française n’était pas encore parue – mais envoûtante. Pour ne pas perdre mon enthousiasme et mon idée, je me mis à l’écriture tout de suite. J’en montrai le résultat à mon ami Pierre Aguillon à qui je savais la dent dure et l’appréciation juste. Il me fit la joie d’aimer le texte sans réserve. Et comme – pour une fois – j’étais content de moi, j’avais une raison supplémentaire de ne pas laisser cette chose sous forme de manuscrit.

J’avais encore mes entrées à l’école Estienne, grâce à un statut un peu usurpé d’élève de promotion sociale en typographie. J’imaginai une maquette très simple qui jouait, tout comme le texte sur le mot sable. Sable = noir en héraldique (choix du papier de la couverture), sable = couleur du sable (choix du papier intérieur) ; jeu supplémentaire, le texte offrait un écho au sable du titre de Borges. Le livre se fit très vite entre la composition et l’impression, porté que j’étais par le désir irrépressible de le voir terminé. Il se fit même un peu trop vite. Pour la première fois de ma carrière de codicofacteur, je fus mortifié quand je me rendis compte, alors que je pliais les premières feuilles d’impression qu’une coquille – un « a » retourné – déparait la page inaugurale du texte. Je m’en console maintenant en me disant que c’est la preuve absolue que la composition a été faite en typographie au plomb.

L’édition fut tirée à 79 exemplaires. Pourquoi un compte si peu rond ? Parce qu’au moment de la publication Borges avait 79 ans. Je lui envoyais, en hommage, un exemplaire de ma « Page » aux bons soins de la Bibliothèque nationale de Buenos Aires. Mais ses yeux ne voyaient plus que le sable de l’obscurité permanente. Il ne me répondit jamais.

cls
octobre 2006


Date de création : 01/11/2010 @ 18:38
Dernière modification : 15/03/2012 @ 16:55
Catégorie : Les livres de la semaine - Fourneau
Page lue 9922 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Le livre de la semaine

Maurice Fourré
Une Conquête

Article sur l'ouvrage.

28 pages, format 16 x 25 cm.
composé et imprimé en
typographie au plomb
Tirage à 450 exemplaires.
16 €

(cliquer sur l'image
pour en savoir plus)

Les livres de la semaine
Les petits derniers...

Raymond Callemin
Lettre
à Arthur Mallet

frnx-259.jpg

8 pages, format 9,7 x 20 cm.
50 exemplaires.
45 €

 __________

CLS
Quasimodo
le simplet

Quasimodo

36 pages, format 14 x 14 cm.
100 exemplaires.
10 €

 __________

CLS
Un point
c'est tout

Un point c'est tout

36 pages, format 14,8 x 7 cm.
100 exemplaires.
5 €

(cliquer sur les images
pour en savoir plus)

Gratuit


Quelques pages de ce site à visiter pour se divertir ou se « cultiver » :

Cartes de vœux

Poésie alimentaire

Couples singuliers

Les Hirondelles
de Bannes

Laucou à la radio


... pour ceux qui auraient la flemme de chercher.

Visites

 1774122 visiteurs

 12 visiteurs en ligne

Fornax éditeur – 18, route de Coizard, 51230 Bannes ––  37 bis, rue de Montreuil 75011 Paris – France